Bio

gross3
  Binational, né à Strasbourg en 1979, Sébastien Gross a grandi en Valais. Fasciné depuis son enfance par la musique, il commence des études de piano jazz avec Jean-François Dessibourg en 1992, ainsi que des études en rythmique, harmonie et composition. Au terme de son cursus, souhaitant se diriger vers de nouveaux horizons, il met le piano entre parenthèses, tout en continuant, en autodidacte, de transcrire des solos, d’écrire des arrangements, ou encore de composer pour des groupes locaux.

2010 marque sa rencontre choc avec la contrebasse. Il renoue alors avec la pratique instrumentale. Sébastien suit d’abord des cours particuliers avec Ignacio Casciani, avant de se perfectionner dans la technique classique avec Pedro Vares.

Dès ses débuts de contrebassiste, Sébastien a la chance de pouvoir se produire avec des musiciens locaux réputés comme Valentine Mercier, Philippe Kohler, Claude Tabarini, Jérôme Gautschi, Luca Pagano, Jean-Yves Poupin, Stéphan Mauclaire, Gilles Torrent, ainsi qu’avec des collectifs comme les Gipson Five et Princip Aktif.

En 2011, il fonde deux trios avec ses partenaires Damien Lounis et Margaux Oswald au piano, et Gabriel Cruz à la batterie. Le trio « Salle 21 » et le « Margaux Oswald Trio » naissent alors, dans lesquels il peut explorer et développer ses goûts pour la composition.

Familiarisé avec la musique informatique, Sébastien Gross crée également la musique et les univers sonores de la société Swaggy entertainment, notamment pour le jeu Sami Barket.

En 2015, il crée son « Quartet WeJazz » avec Yolande Morand au chant, Michel Bastet au piano, et Alexandre Pronteau à la batterie. Sébastien en signe les arrangements et les compositions, en orientant le quartet vers un univers sonore précis.

Il participe également au projet de Suzanne Forsell « Zikizik », une musique destinée au jeune public. Dans un registre plus rock, il rencontre la chanteuse Roxane Claux, et le guitariste Samuel Vilu. Ou plus folk, où il joue avec George Leitenberger et Roddy McKinnon. Il développe une musique de chambre intimiste en duo avec Margaux Oswald. Multipliant les expériences en 2018, il débute un projet de contrebasse solo et un trio original trombone/contrebasse/batterie où il signe les compositions.

Il est profondément attiré par la musique acoustique, et suit l’influence des géants du jazz comme Charlie Haden, Jimmy Garrison, Wilbur Ware, Paul Chambers.

logoSeb

 

En duo avec Roxane Claux.

Last Kind Word

 

 

Au sein du Gilles Torrent Lemanic Combo, avec Gilles Torrent au saxophone, Damien Lounis au piano, et Michael Tschamper à la batterie.

Summertime

 

 

Une composition, avec Anthony Buclin au trombone, Mathieu Rossignelly au piano, et Michael Tschamper à la batterie.

Ecchymoses

 

 

→Dates de concerts passées

 

illustration RAPHMAU